Polémique sur les réseaux sociaux contre les 750 électeurs du FN vivant au Maroc

Marine Le Pen
Marine Le Pen (JULIEN MATTIA / NURPHOTO)

La candidate du Front national a recueilli 750 voix (4,14%) au Maroc, selon les résultats définitifs. Les réseaux sociaux marocains s’enflamment contre les Français vivant dans le pays qui ont donné leur voix à Marine Le Pen.


Au Maroc, le duel du second tour se serait joué entre Emmanuel Macron (31,59% avec 5723 voix) et François Fillon (28,89% avec 5235 voix). La candidate du Front national aurait été éliminée. Marine Le Pen n’a recueilli que 4,14% de l’électorat français vivant au Maroc, soit 750 voix sur 18.119 suffrages exprimés. Les réseaux sociaux marocains n’ont retenu que ce dernier résultat. 





Dans une Lettre aux Français du Maroc ayant voté Marine Le Pen, parue dans plusieurs médias, le juriste Omar Mahmoud Bendjelloun demande la réciprocité sur le statut des étrangers d’origine française: «Ayant la certitude que j'en connais plusieurs d'entre vous qui vivez vraisemblablement dans l'hypocrisie et la schizophrénie, agréez l'expression de mon plus grand dégoût et vous saurez gré de vous infliger la réciproque quant aux mesures réservées aux étrangers dans le programme néo-fasciste de votre organisation. Votre ami, accueilli par une autre France lui octroyant le grade de docteur en droit et l'honneur d'intégrer son Ordre des avocats.»


Cela donne parfois des échanges musclés... et courtois.


Pour le second tour, les partisans d’Emmanuel Macron au Maroc se retrouvent avec le même problème qu’en France: le risque d’une forte abstention. «L'abstention des partisans de la France insoumise, qui représentent 27% des électeurs, et de ceux de Benoît Hamon nous demande de rester mobilisés entre les deux tours», explique Hamza Hraoui, fondateur de l'antenne marocaine du mouvement En Marche! à Tel Quel. Résultat le 7 mai 2017. 
Vous êtes à nouveau en ligne