Au Maroc, une vidéo choc pour inciter les hommes à partager les tâches ménagères

Capture d\'écran de la publicité Mio.
Capture d'écran de la publicité Mio. (FRANCEINFO)

La marque marocaine de détergents, Mio, récidive. Après une campagne 2018 appelant au partage des tâches ménagères entre hommes et femmes, elle remet cela en plein ramadan avec une publicité vidéo choc.

Des hommes, jeunes et vieux. Ils ne sont pas acteurs. Ils sont invités à deviner à qui appartiennent les mains dont on leur présente la photo. Des mains usées, abîmées, qu’ils attribuent tous à des hommes, travailleurs manuels. Ces mains "ont fourni un effort considérable", dit l’un. "On dirait les mains d’un vieil homme qui a fait un métier artisanal", dit un autre. "Il travaille beaucoup", ajoute-t-il.

Surprise quand ils découvrent que ce sont des mains de femme. Pire. Ce sont les mains de leur sœur, mère ou épouse…

Joli coup de com de la marque Moi. Aucun jugement de valeur, pas de discours culpabilisant, juste le constat. Au Maroc, les femmes consacrent 38% de leur temps aux tâches domestiques. Les hommes 5%. Un garçon demande pardon à sa sœur. Il reconnaît ne pas faire grand-chose à la maison et se reposer sur elle.


Le spot, sous-titré aussi en français, fait un carton sur les réseaux sociaux. Présenté en début de mois du ramadan, il a déjà été vu 1,6 million de fois.
A en juger par certains tweets, il semblerait que la problématique dépasse largement le cadre du Maroc. "Mon mari serait donc Marocain du ménage?" s’interroge une contributrice, en français…

Vous êtes à nouveau en ligne