VIDEO. "Ma petite maman, je ne t'abandonnerai jamais" : la promesse de Sébastien Chadaud-Pétronin à sa mère, otage au Mali

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Sophie Pétronin, âgée de 73 ans, est otage de jihadistes depuis le 24 décembre 2016 au Mali. 

Cela va faire deux ans que sa mère est otage au Mali. Le fils de Sophie Pétronin était l'invité de franceinfo, jeudi 13 décembre, pour faire le point sur la situation. Sébastien Chadaud-Pétronin a expliqué s'être rendu lui-même sur place, au Sahel, pour "entrer en communication avec des jihadistes". "Les choses se sont accélérées, en face de moi j'ai eu quelqu'un qui m'a expliqué ce qu'il était possible de faire pour sortir ma mère de là rapidement", a-t-il indiqué, sans donner de détails.

Selon lui, les ravisseurs ont tenu compte de l'âge de sa mère, 73 ans, et de son action humanitaire. "Cette proposition était presque anormale, il y a eu une réelle prise de considération de la part des jihadistes, ils ont proposé quelque chose d'assez exceptionnel", a souligné Sébastien Chadaud-Pétronin. Mais à son retour à Paris, le Quai d'Orsay lui a opposé une "fin de non recevoir", assure-t-il. "J'ai demandé 24 heures de plus à mon interlocuteur mais il est reparti, on s'est quittés et le tandem a été défait", regrette-t-il. 

Invité à faire passer un message à sa mère, Sébastien Chadaud-Pétronin a d'abord évoqué Emmanuel Macron.

Je pense que le chef de l'Etat a une position implacable sur cette affaire. Monsieur Macron fait la guerre, il gagnera peut-être la guerre mais il ne gagnera pas la paix.

Sébastien Chadaud-Pétronin

sur franceinfo

"Je voudrais dire à ma petite maman que je fais tout ce que je peux", a-t-il poursuivi. Et d'ajouter, ému : "J'ai le sentiment que je ne vais pas y arriver, j'ai beau tout faire, je crois que je n'arriverai pas. Ce que je peux garantir et te promettre ma petite maman", c'est que "même si cette bataille est perdue, sache que je ne renoncerai pas". 

Vous êtes à nouveau en ligne