VIDEO. Scènes de pillages dans Tombouctou libérée

France 2 - Franck Genauzeau

Des centaines de personnes ont attaqué des magasins tenus, selon elles, par "des Arabes", "des Algériens", "des Mauritaniens", accusés d'avoir soutenu les islamistes armés liés à Al-Qaïda.

La liesse de la libération a été de courte durée. Des magasins supposés appartenir à "des Arabes" assimilés aux islamistes ont été pillés par une foule en colère  à Tombouctou, mardi 29 janvier, au lendemain de la prise de la ville mythique du nord du Mali par les armées française et malienne. Des centaines de personnes, visiblement très pauvres, ont attaqué des magasins tenus, selon elles, par "des Arabes", "des Algériens", "des Mauritaniens", accusés d'avoir soutenu les islamistes armés liés à Al-Qaïda à Tombouctou.

Dans certaines boutiques, des munitions et des radios militaires ont été découvertes. Mais l'essentiel de la population était occupée à se saisir de tout ce qui traînait : télévisions, antennes satellite, nourriture, meubles, vaisselle. Certains se sont battus pour la possession d'objets, d'autres ont défoncé les portes métalliques verrouillant les échoppes, dont certaines ont été intégralement vidées en quelques minutes. En milieu de matinée, des soldats maliens sont arrivés, mettant fin au pillage.

Vous êtes à nouveau en ligne