VIDEO. Mali : "Nous avons face à nous un adversaire fanatisé", selon l’état-major

France 2

Après la mort d'un 3e soldat français au Mali, le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l’état-major des armées, revient sur les combats menés par les troupes françaises.

Un soldat du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers (Ariège) est mort, samedi 2 mars, au nord du Mali, a confirmé dimanche 3 mars le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l’état-major des armées. Ce caporal, âgé de 26 ans, est le troisième militaire français disparu depuis le début du conflit, au mois de janvier.

De violents combats "à très courte distance, parfois inférieure à 50 mètres", selon le porte-parole de l'état-major, opposent depuis plusieurs jours les soldats français et tchadiens aux combattants islamistes repliés dans le massif des Ifoghas (nord-est). "Nous avons face à nous un adversaire fanatisé qui défend fermement des positions sur lesquelles nous sommes obligés successivement de donner l'assaut pour les fouiller et les réduire", a poursuivi le colonel Burkhard.

Vous êtes à nouveau en ligne