VIDEO. Le Mali à la veille d'une présidentielle cruciale

Le nouveau président aura la très lourde tâche d'entamer le redressement et la réconciliation dans un pays traumatisé par un an et demi de conflit.

Le Mali vote dimanche 28 juillet pour élire un nouveau président, tourner la page tumultueuse de l'année écoulée et peut-être aussi renouer avec la stabilité démocratique qui faisait autrefois sa réputation en Afrique de l'Ouest. 

Vingt-sept candidats se présentent au premier tour de cette présidentielle. L'ex-Premier ministre et ex-président de l'Assemblée nationale Ibrahim Boubacar Keïta, 69 ans, et l'ex-ministre des Finances et ex-dirigeant de l'Union économique et monétaire (Uémoa) Soumaïla Cissé, 63 ans, sont les deux grands favoris, suivis d'un autre ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, 60 ans.

Cette élection doit rétablir l'ordre constitutionnel interrompu le 22 mars 2012 par un coup d'Etat qui a précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes islamistes. Elle intervient six mois après le début en janvier d'une intervention militaire internationale menée par la France pour stopper une avancée vers le Sud des islamistes armés et les chasser du Nord qu'ils occupaient depuis neuf mois.

Vous êtes à nouveau en ligne