Un couple non marié lapidé par des islamistes dans le nord du Mali

Des membres du groupe islamiste Ansar Dine à Gao, dans le nord du Mali, le 18 juin 2012.
Des membres du groupe islamiste Ansar Dine à Gao, dans le nord du Mali, le 18 juin 2012. (ADAMA DIARRA / REUTERS)

C'est le premier cas de mort par lapidation rapporté dans cette région depuis son occupation totale par les groupes armés islamistes.

Des islamistes ont tué dimanche par lapidation un couple non marié à Aguelhok, dans le nord du Mali, ont affirmé lundi 30 juillet à l'AFP deux élus de la région. Il s'agit du premier cas de mort par lapidation rapporté dans cette région depuis son occupation totale par les groupes armés islamistes il y a quatre mois.

Mais des couples illégitimes, des buveurs d'alcool, des fumeurs ont déjà été fouettés en public dans plusieurs villes, notamment à Tombouctou, également contrôlée par Ansar Dine et Aqmi. Dans cette ancienne capitale intellectuelle et culturelle du Sahara, ils ont en outre détruit des mausolées de saints musulmans, provoquant l'indignation au Mali et à l'étranger.

Aguelhok, localité située dans le nord-est du Mali entre Kidal et Tessalit, non loin de la frontière algérienne, a été désertée par la grande majorité de ses quelque 3 000 habitants depuis qu'elle est contrôlée par les islamistes.

Vous êtes à nouveau en ligne