Militaire à tête de mort au Mali : l'armée réfléchit à une sanction

La photo du soldat français, à Niono (Mali), le 20 janvier 2013, qui a créé la polémique.
La photo du soldat français, à Niono (Mali), le 20 janvier 2013, qui a créé la polémique. (ISSOUF SANOGO / AFP)

L'état-major des armées annonce mercredi avoir "identifié" le soldat français.

L'état-major des armées a annoncé, mercredi 23 janvier, avoir "identifié" le soldat français déployé au Mali dont la photo, le visage recouvert d'un foulard représentant une tête de mort (inspiré du jeu vidéo Call of Duty), a suscité une polémique. "Il y a une étude de sanction en cours", a ajouté le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l'état-major, lors d'un point de presse.

Lundi, le colonel Burkhard avait jugé que "le comportement" de ce soldat n'était "pas acceptable". "Cette image n'est pas représentative de l'action que conduit la France au Mali à la demande de l'Etat malien" et de celle que mènent ses soldats souvent "au péril de leur vie", avait alors souligné le porte-parole. Interrogé sur d'éventuelles sanctions à l'encontre du militaire concerné, il avait répondu que ce dernier était "en cours d'identification".

Vous êtes à nouveau en ligne