Mali : un charnier de 21 corps découvert près de Bamako

Le camp de Kati, près de Bamako (Mali), à proximité duquel 21 corps de soldats maliens ont été trouvés, mercredi 4 décembre 2013.
Le camp de Kati, près de Bamako (Mali), à proximité duquel 21 corps de soldats maliens ont été trouvés, mercredi 4 décembre 2013. (HABIBOU KOUYATE / AFP)

Il s'agirait de 'bérets rouges' abattus par la junte militaire du capitaine Sanogo, après le coup d'Etat de mars 2012.

Un charnier de 21 corps a été découvert dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 décembre, près de Bamako. "Nous avons découvert un charnier de 21 corps, probablement de militaires 'bérets rouges' dans une fosse commune de Diago. Les corps ont été exhumés", a déclaré un responsable du ministère malien de la Justice qui a participé à l'exhumation. Les "bérets rouges" sont des militaires proches du président Amadou Toumani Touré renversé en mars 2012.

Comme l'explique RFI, en avril 2012, ils avaient tenté d'opérer un contre-coup d'état violemment réprimé par les "bérets verts", des soldats placés sous les ordres de la junte militaire malienne, alors dirigée par le capitaine Amadou Haya Sanogo. Ce dernier a été inculpé mercredi 28 novembre à Bamako de "meurtres et assassinats" et écroué. La découverte de ces corps pourrait accélerer la procédure ouverte contre l'ex-chef militaire malien.

La découverte de ce charnier serait d'ailleurs liée aux auditions de soldats, interpellés dans la foulée du capitaine Sanogo. Pour l'heure, sept ont été interrogés, une quinzaine d'autres étant encore sous le coup d'un mandat d'amener.

Vous êtes à nouveau en ligne