Mali : le Président aurait été arrêté par des mutins

Très grande confusion au Mali, ce mardi 18 août. Une mutinerie serait actuellement en cours. Des militaires ont affirmé avoir arrêté le Président, Ibrahim Boubacar Keïta. L'information n'a pas encore été confirmée.

Une mutinerie serait actuellement en cours au Mali, l'armée aurait renversé le pouvoir en place. La foule est sortie acclamer des hommes armés à bord de blindés sur la Place de l'Indépendance à Bamako. Et l'immeuble où résidait le ministre de la Justice est en flamme. 

Le Président, peut-être renversé

Mais que se passe-t-il véritablement ce mardi 18 août au Mali ?  Une seule certitude : une mutinerie a éclaté dans une base militaire à 15 kilomètres de Bamako, la capitale. Les mutins prétendent avoir arrêté des hauts responsables militaires et civils. Un de leurs leaders a affirmé à l'AFP avoir arrêté Ibrahim Boubacar Keïta, le Président du pays, et son Premier ministre. Aucune autre source n'a pour l'heure corroboré l'information. La France, par la voix de l'Elysée, a déclaré dans un communiqué qu'elle suivait attentivement la situation et condamnait la tentative de mutinerie. 8 500 Français vivent actuellement au Mali.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne