Mali : Ibrahim Boubacar Keïta officiellement élu président pour un second mandat

Ibrahim Boubacar Keïta, le 27 juillet 2018, à Bamako (Mali). 
Ibrahim Boubacar Keïta, le 27 juillet 2018, à Bamako (Mali).  (ISSOUF SANOGO / AFP)

Le président sortant a obtenu 67,16% des suffrages au second tour, contre 32,84% pour son principal opposant,  Soumaïla Cissé, qui rejette les résultats.

Le président malien sortant Ibrahim Boubacar Keïta a été officiellement déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, a annoncé la cour constitutionnelle du Mali, lundi 20 août. Il entamera son deuxième mandat de cinq ans le 4 septembre prochain.

"Je proclame élu" Ibrahim Boubacar Keïta, a déclaré la présidente de la cour, Manassa Danioko, à l'issue d'une audience publique. Ibrahim Boubacar Keïta a obtenu 67,16% des suffrages au second tour, contre 32,84% pour Soumaïla Cissé, un ancien ministre des Finances devenu son principal opposant. 

L'opposant rejette les résultats

Ce dernier a rejeté "catégoriquement" l'issue de l'élection, la qualifiant de "mascarade" et de "fruit pourri d'une fraude honteuse". En se basant sur ses propres calculs, il affirme avoir "remporté cette élection avec 51,75% des suffrages". Samedi, lors d'une manifestation qui a rassemblé environ un millier de personnes à Bamako, il avait appelé ses partisans à "résister"

Soumaïla Cissé a saisi la cour constitutionnelle pour contester ces résultats. Mais celle-ci a jugé ces recours irrecevables ou infondés par manque de preuves. Sa décision est sans appel.

Vous êtes à nouveau en ligne