Mali : Ibrahim Boubacar Keïta élu président avec 77,61% des voix

Ibrahim Boubacar Keïta, le nouveau président malien, le 9 août 2013, à Bamako (Mali).
Ibrahim Boubacar Keïta, le nouveau président malien, le 9 août 2013, à Bamako (Mali). (ISSOUF SANOGO / AFP)

Au second tour, "IBK" a recueilli plus des trois quarts des suffrages, selon les résultats officiels.

Son adversaire, Soumaïla Cissé, avait reconnu sa défaite à la présidentielle malienne dès lundi 12 août, au lendemain du vote. La victoire d'Ibrahim Boubacar Keïta est confirmée jeudi par les résultats officiels.

"IBK", comme on le surnomme, a été élu au second tour de la présidentielle du 11 août avec 77,61% des voix, contre 22,39% à son adversaire. D'après les chiffres rendus publics par le ministre de l'Administration territoriale (Intérieur) malien, le taux de participation à ce second tour a été de 45,78%, et le nombre de bulletins déclarés nuls de près de 93 000. C'est beaucoup moins que lors du premier tour du 28 juillet, où près de 400 000 bulletins nuls avaient été trouvés dans les urnes.

La large victoire d'"IBK" devrait lui donner l'autorité nécessaire pour s'attaquer aux nombreux défis qui attendent le Mali, de la restauration de l'autorité de l'Etat à la paix avec les rebelles touareg, en passant par la lutte contre la corruption et la relance de l'économie. Ibrahim Boubacar Keïta succède à Dioncounda Traoré, qui avait assuré la présidence par intérim après le coup d'Etat du capitaine Amadou Sanogo.

Vous êtes à nouveau en ligne