Mali : deux civils tués dans une attaque suicide à Tombouctou

Des soldats de l\'ONU patrouillent dans les rues de Tombouctou (Mali), le 28 juillet 2013.
Des soldats de l'ONU patrouillent dans les rues de Tombouctou (Mali), le 28 juillet 2013. (JOE PENNEY / REUTERS)

L'attentat à la voiture piégée visait un camp militaire situé dans le centre-ville.

Deux civils ont été tués samedi 28 septembre dans un attentat suicide à la voiture piégée dirigé contre un camp de l'armée malienne situé dans le centre-ville de Tombouctou (nord-ouest du pays). L'attaque suicide, au cours de laquelle les deux kamikazes sont morts, est la troisième de l'histoire de cette ville du Nord malien, classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Elle n'a pour l'heure par été revendiquée.

L'attaque a été confirmée par une source militaire africaine au sein de la mission de l'ONU, la Minusma, dont des soldats sont déployés à l'aéroport de Tombouctou, ainsi que par un habitant de la ville joint par l'AFP. Selon un militaire, les deux civils circulaient sur une charette à proximité du camp militaire lorsqu'ils ont été blessés par l'explosion. Ils sont morts peu de temps après.

Vous êtes à nouveau en ligne