Mali : ces territoires qui échappent aux forces internationales

FRANCE 3

Une opération de lutte contre des groupes terroristes liés à Al Qaida se poursuit, à l'initiative de la France.

Printemps 2012. Le nord du Mali tombe sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al Qaida. En janvier 2013, la France s'engage. C'est l'opération Barkhane : plus de 3 000 militaires sont envoyés dans cinq pays du Sahel. L'objectif est de déloger les groupes de jihadistes. Un ennemi souvent invisible, comme le confirme un soldat interrogé par France 3 il y a quelques mois : "c'est dangereux, parce qu'il faut toujours se rappeler à l'ordre, et se dire qu'on évolue dans un climat hostile, que ça peut attaquer à n'importe quel moment".

La menace s'étend

Cette intervention a été lancée par la France aux côtés des pays africains menacés. Mais des zones entières restent encore incontrôlées. Les attaques jihadistes s'étendent désormais au sud du Mali, à l'image de celles de Boko Haram. Dans cette lutte, la France se limite à fournir du renseignement et un appui logistique à ses partenaires africains.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne