Les premiers soldats français sont rentrés du Mali

Une centaine de militaires français ont quitté le Mali et atterri jeudi 11 avril 2013 à l\'aéroport Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne).
Une centaine de militaires français ont quitté le Mali et atterri jeudi 11 avril 2013 à l'aéroport Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne). (ERIC CABANIS / AFP)

Le nombre de soldats français sur place s'élève désormais à "un peu moins de 4 000".

Mobilisés dans l'urgence, il y a trois mois jour pour jour, afin de traquer les islamistes dans le nord-est du Mali, les premiers soldats français sont rentrés jeudi 11 avril dans l'après-midi. Ils avaient quitté le pays lundi et décompressé quelques jours à Chypre. Le nombre de soldats français présents au Mali s'élève désormais à "un peu moins de 4 000", selon l'état-major des armées.

Environ 120 hommes du 1er Régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) de Pamiers, du 35e Régiment d'artillerie parachutiste de Tarbes et de la 11e Brigade parachutiste qui les chapeaute ont commencé à débarquer vers 15h30 à l'aéroport Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne). "Ils rentrent mission accomplie", a déclaré le chef de corps du 1er RCP, le colonel Antoine de Loustal, venu les accueillir. "C'était une vraie mission de fantassins dans des conditions climatiques difficiles (…) Il y a eu des combats extrêmement rudes face à des gens déterminés, fanatiques."

Pour sa première visite à Gao, dans le nord-est du pays, le Premier ministre malien par intérim, Diango Cissoko, a rendu hommage à l'intervention des troupes françaises. Mais il les a aussi exhortées à rester pour "continuer dans cette voie". Paris a annoncé un retrait progressif d'ici la fin de l'année, avec 2 000 soldats encore sur place à l'été et à un millier en décembre, qui resteront comme "force d'appui". Cinq militaires français on été tués au Mali depuis le début de l'offensive.

Vous êtes à nouveau en ligne