Le jihadiste français arrêté en novembre au Mali a été mis en examen et écroué

Un soldat malien surveile deux jihadistes présumés à Gao au Mali, le 22 février 2013.
Un soldat malien surveile deux jihadistes présumés à Gao au Mali, le 22 février 2013. (JOEL SAGET / AFP)

Il est soupçonné d'avoir tenté de rejoindre les groupes jihadistes opérant dans le nord du Mali. 

Extradé vendredi 8 mars avec un autre Français, le jihadiste arrêté en novembre 2012 au Mali a été mis en examen le même jour à Paris et placé en détention provisoire.

Soupçonné d'avoir tenté de rejoindre les groupes jihadistes opérant dans le nord du Mali, Ibrahim Aziz Ouattara, 25 ans, était arrivé à Bamako début novembre 2012 sous une fausse identité. Ce Franco-Malien voyageait alors avec les papiers d'un certain Khalifa Dramé qui a également été mis en examen et écroué vendredi, conformément aux réquisitions du parquet. Tous deux sont poursuivis pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", selon une source judiciaire.

Leur situation est distincte de celle d'un Français qui a été fait prisonnier ces derniers jours par les troupes françaises actuellement engagées au Mali contre les groupes jihadistes. Mi-janvier, le juge antiterroriste Marc Trévidic avait dit à l'AFP qu'il y avait "10 à 15 Français ou résidents français" qui étaient partis dans le nord du Mali, mais que leur décompte était difficile.

Vous êtes à nouveau en ligne