Un militaire français tué au Mali

Franceinfo

Le soldat français Ronan Pointeau est mort au combat au Mali, après avoir roulé avec son véhicule blindé sur un engin explosif.

Ronan Pointeau, mort au combat, était en mission au Mali depuis seulement un mois. Ce brigadier âgé de 24 ans faisait partie du 1er régiment de Spahis de Valence. Le samedi 3 novembre, le militaire circule dans la région de Menaka, à quelques kilomètres de la frontière avec le Niger. Il est à bord d’un véhicule blindé et roule sur un engin explosif qui lui sera fatal, alors qu’il était déployé dans le cadre de l’opération Barkhane, dont l’objectif est de lutter contre les djihadistes.

L’hommage de Macron

Le président de la République Emmanuel Macron lui a rendu hommage sur Twitter. “Le brigadier Ronan Pointeau est mort au Mali, en opération. À sa famille, à ses proches et ses frères d’armes, je veux dire ma tristesse et la pleine solidarité de la Nation. Je salue sa bravoure et à travers lui celle de nos militaires”. L’attaque a été revendiquée par l’organisation terroriste État Islamique tout comme celle du vendredi 1er décembre, qui a fait 49 morts lors de l’attaque d’un camp de l’armée malienne près de Menaka. La ministre des Armées Florence Parly se rendra très prochainement au Mali.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne