Un jihadiste affirme avoir enlevé une équipe de la Croix-Rouge dans le nord du Mali

Un combattant du groupe jihadiste Mujao patrouille près de l\'aéroport de Gao (Mali), le 7 août 2012.
Un combattant du groupe jihadiste Mujao patrouille près de l'aéroport de Gao (Mali), le 7 août 2012. (ROMARIC OLLO HIEN / AFP)

Quatre membres de l'ONG et un vétérinaire d'une autre organisation, tous maliens, n'ont pas donné de nouvelles depuis le 8 février.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avait annoncé lundi 10 février avoir "perdu le contact avec un de ses véhicules, avec cinq personnes à son bord". Un responsable du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a affirmé mardi avoir enlevé l'équipe dans le nord du Mali. L'ONG était sans nouvelles depuis le 8 février.

"Nous avons pris (...) un [véhicule] 4X4 des 'ennemis de l'islam' avec leurs complices", a déclaré Yoro Abdoulsalam, responsable connu du Mujao, un des groupes alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), en partie chassé du nord-Mali par l'intervention militaire lancée à l'initiative de la France. "Ils sont en vie et en bonne santé", a-t-il dit, sans plus de détails.

Les cinq personnes sont quatre membres du CICR et un vétérinaire d'une autre organisation humanitaire, tous des Maliens. Leur disparition remonte au 8 février, alors que leur véhicule effectuait le trajet entre Kidal (extrême nord-est) et Gao (nord-est), d'après un porte-parole du CICR. Ces allégations d'enlèvement interviennent sur fond de tensions dans la région de Gao, où plusieurs habitants évoquent un retour du Mujao sur le terrain.

Vous êtes à nouveau en ligne