Un 43e soldat tué au Mali dans les combats

franceinfo

LUn 43e soldat tué au Mali dans les combats 'armée française continue de payer un lourd tribut au Mali. Un soldat est mort dans son véhicule. Il aurait été percuté par un engin piégé.

C'est l'Élysée qui a annoncé la nouvelle jeudi 23 juillet 2020 via un communiqué. Tojohasina Razafintsalama, hussard parachutiste de première classe âgé de 26 ans, est mort au combat. Selon l'État-major des armées, un véhicule blindé léger de la force des armées de la force Barkhane est en reconnaissance, puis il est frappé par un véhicule suicide sur une route nationale reliant les villes de Gao à Gossi (Mali).

Deux autres soldats blessés

Immédiatement, l'équipe médicale intervient puisqu'elle est présente dans le combat. Mais le soldat est mortellement blessé. Deux autres soldats ont également été grièvement blessés. Ils seront rapatriés en France dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce soldat était né à Madagascar et venait d'être déployé au Mali le 14 juillet pour l'opération Barkhane. Il était célibataire et sans enfant. Dans un communiqué, le Président de la République "a appris avec une très grande tristesse la mort du hussard parachutiste de 1re classe Tojohasina Razafintsalama". C'est le 43e soldat français tué depuis le début de l'opération Barkhane en 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne