Mort d'un soldat français au Mali

FRANCE 2

Le sergent chef Alexis Guarato avait 35 ans. Membre des forces spéciales, il est mort en opération. Le point sur France 2.

Le sergent-chef Alexis Guarato, membre des forces spéciales au Mali, est mort dans l'exercice de ses fonctions. Le 13 octobre dernier, il est en mission de reconnaissance à Tessalit, dans le nord du Mali où les groupes jihadistes ont miné les pistes. "C'était une mine antichar", explique le colonel Michel Gallazzini dans les locaux de l'armée. "C'est difficile à détecter. Je pense qu'ils sont tombés dans une embuscade". Blessé dans l'attaque du véhicule, Alexis Guarato est grièvement blessé. Il décédera peu après des suites de ses blessures.

Engagement

Il avait rejoint l'armée en 2001 comme spécialiste des communications. Il avait ensuite été muté à Orléans (Loiret). Il avait ensuite servi en Afghanistan et en Côte d'Ivoire avant d'être appelé au Mali pour rejoindre les troupes françaises déjà sur place. C'est le dixième soldat tué dans ce pays depuis le début des opérations françaises en janvier 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne