Militaires tués au Mali : la ville de Gap en deuil

France 2

Quatre des soldats tués dans la collision entre deux hélicoptères de l'armée au Mali appartenaient au régiment de chasseurs basé à Gap (Hautes-Alpes). Un vibrant hommage leur a été rendu. 

"L'émotion est très vive encore mercredi 27 novembre. On voit arriver les militaires à cette caserne du 4e régiment de chasseurs de la ville installé à Gap (Hautes-Alpes) depuis 30 ans. Ils ont tous le visage marqué depuis la veille. Ils ont perdu quatre frères d'armes dans l'accident d'hélicoptères survenu au Mali. Les quatre jeunes soldats faisaient partie des commandos de montagnes. Des hommes aguerris pour combattre dans des conditions climatiques extrêmes", explique le journaliste de France 2 Théo Souman depuis Gap. 

De nombreux hommages

"Les hommages se multiplient depuis l'annonce de leur mort. À la caserne, leurs frères d'armes se sont rassemblés devant le drapeau en berne. Devant la mairie de Gap, 300 personnes sont venues respecter une minute de silence, puis entonner ensemble une vibrante Marseillaise. Le journal local Le Dauphiné libéré publie mercredi le portrait de ces 13 militaires morts pour la nation. À Gap, 40 000 habitants, dont un millier de militaires qui compose ce régiment de chasseurs, c'est toute une ville qui est endeuillée par ce drame", conclut Théo Souman. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne