Mali : un soldat français blessé en opération samedi au Mali

Des militaires français de l\'opération Barkhane sur la route entre Gao (Mali) et Niamey (Niger), le 1er novembre 2019.
Des militaires français de l'opération Barkhane sur la route entre Gao (Mali) et Niamey (Niger), le 1er novembre 2019. (PHILIPPE DE POULPIQUET / MAXPPP)

Le soldat est dans un état grave, son véhicule blindé a sauté sur une mine artisanale.

Un militaire français a été grièvement blessé samedi 7 décembre 2019 au Mali dans l'explosion d'une mine artisanale, a annoncé l'état-major des armées. L'explosion a eu lieu en fin de matinée sur une piste qui relie Niamey, la capitale du Niger, à Gao situé au Mali. Cette route est surnommée "la route de la mort", à cause des très nombreuses attaques perpétrées notamment par un groupe appelé l'État islamique au grand Sahara.

Il y a deux ans, l'armée française y avait chassé les jihadistes en mettant beaucoup de moyens dans la zone, mais ils sont de retour depuis quelques mois. L'opération antijihadiste française Barkhane, qui a succédé à Serval en 2014, mobilise 4 500 militaires dans la bande sahélo-saharienne, une étendue vaste comme l'Europe, en soutien aux armées nationales qui combattent des jihadistes

Treize militaires français ont péri le 25 novembre au Mali dans la collision de leurs deux hélicoptères alors qu'ils poursuivaient des jihadistes. Cet accident avait porté à 41 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l'intervention française en 2013.  

Vous êtes à nouveau en ligne