Mali : un militaire français meurt après l'explosion d'une mine

FRANCE 2

Fabien Jacques, âgé de 28 ans, a perdu la vie sur le théâtre des opérations au Mali après le passage de son blindé sur une mine hier, vendredi 4 novembre.  Il était membre du 515e régiment du Train de la Braconne situé à Brie près d'Angoulême (Charente).

Le sergent-chef Fabien Jacques avait 28 ans, c'était sa deuxième mission au Mali. Hier, vendredi 4 novembre, lors d'une opération de ravitaillement aux alentours de Kidal, son véhicule blindé roule sur une mine. Dans l'explosion, un des soldats qui l'accompagne est légèrement blessé. Lui est gravement touché. Transporté vers l'hôpital militaire le plus proche, il succombera à ses blessures dans la nuit.

L'attaque revendiquée par un groupe jihadiste malien

Ce samedi 5 novembre au matin à Brie près d'Angoulême (Charente), toute sa caserne du 515e régiment du Train est en deuil. L'attaque a été revendiquée par un groupe jihadiste malien. Dans cette région du Sahel, l'opération de lutte contre le terrorisme Barkhane mobilise actuellement 3 500 soldats. Depuis le début du conflit au Mali en 2013, 18 militaires français ont perdu la vie. 

Vous êtes à nouveau en ligne