Mali : deux soldats Français tués

Depuis trois ans et demi, la guerre contre les jihadistes au Sahel leur a fait perdre du terrain. Ils sont désormais repliés dans une zone à la frontière avec le Niger. C'est là que deux soldats français ont été tués et un autre blessé, mercredi 21 février.

Tous deux ont servi la France pendant plus de 14 ans. Le brigadier-chef Thimothée Dernoncourt, 32 ans, et le sergent-chef Emilien Mougin, 31 ans, pacsé et père de deux enfants, ont perdu la vie mercredi 21 février au Mali. Ils progressaient dans un véhicule blindé à l'est de Gao. Un engin explosif improvisé serait à l'origine de leur mort. Les deux militaires appartenaient au premier régiment de Spahis de Valence.

4.000 militaires français toujours au Mali


En marge de sa rencontre avec le président du Liberia, Emmanuel Macron leur a rendu hommage. Devant l'Assemblée nationale, la ministre des Armées Florence Parly a salué le courage de ces deux soldats. Près de 4 000 militaires français sont toujours déployés au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane. Cette attaque porte à 21 le nombre de militaires français morts au Mali depuis 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne