Mali : attentat meurtrier à Gao

Cette vidéo n'est plus disponible

Trois jours de deuil ont été déclarés au Mali après un attentat qui a fait au moins 50 morts à Gao, mercredi 18 janvier. Les terroristes ont visé un camp militaire, symbole de l'accord de paix d'Alger signé en juin 2015.

Selon des premières images tournées mercredi 18 janvier, plusieurs corps jonchent le sol après un attentat meurtrier dans une ville du Mali, à Gao. À 8h30 ce mercredi matin, l'assaillant a pénétré dans un camp militaire de la ville de Gao au nord du Mali. Il circulait à bord d'un véhicule piégé et s'est fait exploser au milieu des soldats.

"Une provocation" vis-à-vis de la France


Cet attentat a lieu une semaine après la visite de François Hollande auprès des militaires français engagés dans la lutte contre le terrorisme. "Une provocation" vis-à-vis de la France, selon Antoine Glaser, spécialiste de l'Afrique, puisque les auteurs de l'attentat ont prouvé qu'ils pouvaient "décapiter les groupes armés qui ont signé l'accord de paix d'Alger de juin 2015." L'attaque, qui n'a toujours pas été revendiquée, est la plus meurtrière de l'histoire récente du pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne