Mali : 14 passagers d'un autocar tués dans l'explosion d'une mine

Une route à 15 kilomètres de Bamako (Mali), le 27 août 2019. 
Une route à 15 kilomètres de Bamako (Mali), le 27 août 2019.  (MICHELE CATTANI / AFP)

Le nombre total de passagers présents dans l'autocar n'a pas été précisé.

Quatorze passagers d'une compagnie de transports privée ont été tués, mardi 3 septembre, lors de l'explosion d'une mine artisanale au passage de leur autocar dans le centre du Mali, une zone où sont actifs des groupes jihadistes, selon un nouveau bilan donné par la société de transports.

"Le nouveau bilan est de 14 morts et huit blessés" à la suite de l'explosion d'un engin au passage d'un car reliant la localité Douentza (centre du pays) à Gao, plus grande ville du nord du Mali, a indiqué un responsable de la compagnie de transports, Oumar Ould Mamoud. Un bilan antérieur de la compagnie et une source policière faisait état de huit morts.

Des "terroristes" ont posé la mine qui a explosé et "les passagers qui ont échappé à la mort avaient très peur. Ils ont été rassurés par l'arrivée d'une escorte militaire malienne qui passait par coïncidence sur le tronçon", a indiqué une source policière.

Vous êtes à nouveau en ligne