Des soldats maliens attaquent un camp militaire à Bamako

L\'entrée du camp de Djicorni à Bamako (Mali), le 2 mai 2012.
L'entrée du camp de Djicorni à Bamako (Mali), le 2 mai 2012. (HABIBOU KOUYATE / AFP)

L'attaque a été menée contre des militaires proches de l'ex-président Touré. Elle a fait plusieurs blessés.

Plusieurs personnes ont été blessées, vendredi 8 février, dans l'attaque à Bamako (Mali) d'un camp des bérets rouges proches de l'ex-président Amadou Toumani Touré, renversé en mars 2012. L'assaut a été menée par des soldats d'autres corps de l'armée malienne.

"Depuis 6 heures, des militaires lourdement armés, tous corps confondus, ont attaqué le camp. En ce moment même, ils sont en train de tirer sur nos femmes et nos enfants", a déclaré Yaya Bouaré, un béret rouge se trouvant dans le camp de Djicorni. "Il y a plusieurs blessés dans le camp", a-t-il ajouté. Ses propos ont été confirmés par des habitants vivant à proximité de cette base militaire.

Une trentaine de militaires et policiers arrêtés en 2012 avaient été relâchés mercredi 30 janvier, comme le signalaient nos confrères de RFI. Un rassemblement en leur honneur avait eu lieu au camp para de Djicoroni, le camp des bérets rouges installé dans la capitale Bamako. Mi-janvier, ces derniers avaient fait part de leur souhait de monter au front, mais le président Diancounda Traoré n'avait pas donné suite.

Vous êtes à nouveau en ligne