L'attentat à Bamako revendiqué par le groupe jihadiste Al-Mourabitoune

FRANCE 3

Samedi 7 mars, un groupe jihadiste a revendiqué l'attentat survenu à Bamako dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars.

L'attentat au Mali qui a fait cinq morts, dont un Français, a été revendiqué samedi 7 mars en soirée par le groupe jihadiste Al-Mourabitoune de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar. "Cet homme est considéré comme le chef jihadiste le plus recherché du Sahel", commente le journaliste de France 3.

Venger le prophète

Le message a été diffusé sur un site internet mauritanien. L'organisation terroriste dit avoir voulu venger le prophète Mahomet après les caricatures de Charlie Hebdo et aussi venger la mort d'un de ses chefs tué par l'armée française en décembre dernier dans le nord du Mali. Dès samedi, le gouvernement malien avait dénoncé une action terroriste. L'attentat a eu lieu dans un restaurant du centre de Bamako, habituellement fréquenté par des expatriés. La France et le Mali ont depuis annoncé des mesures communes pour renforcer la sécurité dans le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne