Attentat de Bamako : l'attaque revendiquée

FRANCE 3

L'attaque meurtrière de Bamako a été revendiquée par le groupe jihadiste Al-Mourabitoune, dirigé par l'Algérien Mokhtar Belmokhtar.

C'était la piste privilégiée depuis le début de l'enquête. C'est désormais confirmé. La revendication de l'attentat de Bamako a été faite dans un enregistrement diffusé par l'agence mauritanienne Al-Akhbar.

Rue Princesse, à Bamako, les traces de l'attentat sont encore visibles. Parmi les victimes : trois Maliens, un Belge et un Français dont on connaît désormais l'identité. Fabien Guyomard avait 30 ans. Il était installé à Bamako depuis 2007, où il travaillait pour une entreprise américaine.

Bamako touchée pour la première fois

"Vers minuit on a commencé à entendre des coups de feu et les gens se sont mis à courir dans tous les sens", raconte un témoin au micro de France 3.
 
C'est le premier attentat visant des Occidentaux dans la capitale malienne. Un choc pour les expatriés. L'attentat a également fait huit blessés, dont deux grièvement. Samedi soir, la France et le Mali ont annoncé des mesures communes pour renforcer la sécurité dans le pays. "Le modus operandi est celui plutôt des salafistes. Là c'est un acte isolé mais peut-être en lien avec des groupes.", explique Pierre Boilley, historien, spécialiste du Mali.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne