Alain Juppé assure que "la France ne s'engagera pas militairement" au Mali

Dominique Derda, Frédéric Ranc, France 2

Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, affirme, lundi 2 avril, que "la situation se dégrade très rapidement" au Mali, mais que "la France ne s'engagera pas militairement".

Au lendemain de l'offensive militaire des Touaregs, qui contrôlent désormais le nord du pays, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a affirmé lundi 2 avril à Dakar que "la situation se dégrade très rapidement" au Mali, mais que "la France ne s'engagera pas militairement" dans ce pays.
 
"La situation est dangereuse, c'est la raison pour laquelle j'ai demandé à nos ressortissants dont la présence n'est pas indispensable de quitter le pays", a déclaré Alain Juppé, ajoutant : "Nous pouvons aider sur le plan logistique ou la formation, mais il n'est pas question de mettre des soldats français sur le sol du Mali."
 
La France conseille à ses quelques 5 000 ressortissants "dont la présence n'est pas indispensable de quitter provisoirement" le Mali, indique le ministère des Affaires étrangères sur son site internet "Conseils aux voyageurs".
Vous êtes à nouveau en ligne