Mali

Mali: «2017 est l'année la plus meurtrière du mandat d'IBK»

Florence Parly, la ministre des Armées, le 10 novembre 2017 à Paris.

Nouvel An : Florence Parly était au Mali avec les soldats français

Sophie Pétronin a été enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés à Gao, au Mali.

Otage française au Mali : "Jusqu'à fin novembre le gouvernement n'a engagé aucune action concrète", estime le fils de Sophie Pétronin

Sophie Petronin en 2009, l\'humanitaire enlevée à Gao (Mali)

Mali : le médecin Sophie Pétronin, toujours en captivité

Sophie Pétronin le 2 juillet 2017 dans une vidéo de la branche d\'Al-Qaïda au Mali. 

Sophie Pétronin : un an après l'enlèvement de l'humanitaire, où en est-on ?

Sophie Petronin à Gao (Mali) en 2009

Mali : un an de captivité pour Sophie Pétronin

Sophie Pétronin le 2 juillet 2017 dans une vidéo de la branche d\'Al-Qaïda au Mali. 

Sophie Pétronin : l'otage oubliée

Sophie Pétronin le 2 juillet 2017 dans une vidéo de la branche d\'Al-Qaïda au Mali. 

Otage française au Mali : un an après, les proches de Sophie Pétronin se sentent "abandonnés"

Préparatifs de Noël sur la base militaire de l\'opération Barkhane à Niamey, le 22 décembre 2017.

"La venue du président, c'est quelque chose qui nous apporte un plus" : à Niamey, les militaires français attendent Macron

Ahmed Abba, correspondant de RFI, à Maroua (Cameroun). (Photo non datée fournie le 30 juillet 2016).

Cameroun : le correspondant de RFI Ahmed Abba libéré après plus de deux ans en prison

Emmanuel Macron, à table avec des militaires de l\'opération Barkhane, à Niamey (Niger), le 22 décembre 2017.

VIDEO. Emmanuel Macron réveillonne avec les troupes françaises engagées au Sahel

Un soldat français de l\'opération Barkhane en novembre 2017 à la frontière entre le Burkina Faso et le Niger. 

Expliquez-nous... L'opération Barkhane

Mali : que signifie le retour d'exil de l'ancien président ATT ?

Le chef d\'état-major algérien, Ahmed Gaïd Salah, également vice-ministre de la Défense, aux funérailles du général à la retraite Atailia, au cimetière El Alia d\'Alger, le 10 décembre 2017

Sahel: pourquoi l'Algérie dit non à Macron sur la force conjointe du G5

Des militaires nigérians devant un tableau affichant la liste des membres de Boko Haram les plu recherchés, à Maiduguri (Nigeria), le 21 novembre 2016.

Niger : un centre de déradicalisation pour les repentis de Boko Haram

Emmanuel Macron et le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, le 2 juillet 2017 à Bamako (Mali).

Lutte contre le terrorisme : les pays du Sahel s'impliquent de plus en plus

Un casque bleu de la mission de l\'ONU au Mali (Minusma) patrouille à Tombouctou, le 19 septembre 2016.

Djihadistes : le combat des soldats français

 Dorothée Olliéric

Le Sahel : première zone de combat contre le terrorisme

Manifestation de soutien aux forces armées maliennes après une attaque contre une base militaire, le 21 janvier 2017 à Gao.

Mali: la peur de l’insécurité alimente le syndrome d’une partition du pays

De nombreuses écoles du Mali ont dû fermer leurs portes (ici, une école à Timbuktu, le 24 octobre 2013).

Fermeture d'écoles, départs des humanitaires, insécurité... Le Mali, un pays au bord de la partition

\"Anarchie productive\", 2017 (Mali)

Rencontres de Bamako: Afrotopia, nouveaux imaginaires de l’Afrique contemporaine

Lorsque la France a décolonisé, \"Le Chant des Africains\" a été interdit de radiodiffusion... mais a continué à être chanté en Afrique. 

Ces chansons qui font l'actu. Ambiguïtés culturelles franco-africaines

Emmanuel Macron et le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, le 2 juillet 2017 à Bamako (Mali).

Pour sa première tournée en Afrique, Emmanuel Macron veut montrer une autre image de la France

Le rastaman ivoirien, Tiken Jah Fakoly, en concert lors du 52e Festival international de Carthage, au Théâtre archéologique, le 17 août 2016 en Tunisie.

Le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly inaugure une école à son nom en Guinée

Des soldats maliens, membres de la force militaire commune, G5 Sahel, sont assis dans un véhicule qui patrouille le 2 novembre 2017 dans le centre du Mali, proche de la zone frontalière avec le Burkina Faso et le Niger. La mission de cette force interégionale est d’apporter une réponse militaire coordonnée aux groupes djihadistes qui se jouent des frontières. La constitution de cette force n’a pas été aisée et son financement l\'est encore moins. Et sur le terrain, tout est à faire. La force conjointe prévoit atteindre d\'ici à mars 2018 une capacité de 5.000 hommes. En attendant, les moyens se mettent en place progressivement aux côtés des 4.000 hommes de la force française Barkhane. En décembre, une conférence doit se tenir pour «planifier» les contributions internationales en faveur de cette force. 

LA PHOTO. Le G5 Sahel en opération

Les premières patrouilles des forces du G5 Sahel, le 2 novembre 2017.

Mali: premières patrouilles des forces du G5 Sahel

Des forces spéciales de l\'armée américaine en compagnie d\'un soldat nigérien lors d\'exercices militaires à Diffa, au Niger, le 11 mars 2017.  

Sahel : la difficile lutte contre les groupes djihadistes

Yéyé au Mai en 1963

"Mali Twist": une rétrospective exceptionnelle de l’œuvre de Malick Sidibé

Kadia Togola, la doyenne de Bamako affiche 127 ans au compteur.

Mali: Kadia Togola, 127 ans, doyenne de Bamako et... de l'humanité?

Le président français, Emmanuel Macron, survole Gao en hélicoptère, le 19 mai 2017, dans le nord du Mali où il souhaite voir le Canada contribuer aux opérations de maintien de la paix.

Sahel:la France attend du Canada une contribution au maintien de la paix au Mali

1234567891035

Vous êtes à nouveau en ligne