Mali

Des enfants dans les ruines d\'Hamouria dans la Ghouta orientale en Syrie, le 22 février 2018.

L'effrayant rapport de l'ONG Save the Children

Patrouille de la force française Barkhane dans Tillit, un village du Mali, le 1er novembre 2017.

Barkhane, Minusma: au Mali, les forces armées aident aussi au développement économique

Mali, les ventres vides de Ségou

François Hollande à Paris le 11 janvier 2019.

Journalistes de RFI tués au Mali en 2013 : François Hollande entendu comme témoin

Des Casques bleus de la Minusma dans la région de Kidal, dans le nord du Mali (archives).

Attaque d’Aqmi, contre l’ONU en représailles à la visite de Netanyahu au Tchad

Militaires français de l\'opération Barkhane au Mali, près de Kidal dans le nord du pays en août 2018

Mali : situation "très préoccupante", selon l’ONU

Comme dans une piscine à balles, toute la famille saute dans les fleurs de coton récoltées à la main dans le sud du Mali, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Bamako.

LA PHOTO. Le Mali fête son maintien au rang de premier producteur de coton en Afrique

Des membres des forces de sécurité algériennes patrouillent dans le désert de Tamanrasset, à 2000 km au sud d\'Alger, le 2 juillet 2018.

L’Algérie accuse des capitales arabes d’infiltrer des terroristes pour déstabiliser le Maghreb

Des femmes peules gardent des vaches, près de Mopti (Mali), le 12 août 2018.

Mali : 37 personnes tuées dans l'attaque d'un village peul

Sébastien Chadaud-Pétronin pose à côté d\'une photo de sa mère, otage au Mali depuis deux ans, le 29 août 2018 à Bordeaux (Gironde). 

VIDEO. "Ma petite maman, je ne t'abandonnerai jamais" : la promesse de Sébastien Chadaud-Pétronin à sa mère, otage au Mali

Siège de la force opérationnelle antiterroriste du G5 Sahel, à Sévaré dans le centre du Mali, après l\'attaque d\'un kamikaze, qui a fait six morts et de nombreux blessés.  Le 29 juin 2018

Le G5 Sahel promet 2,4 milliards d'euros d'aides pour endiguer les violences djihadistes

Des soldats mauritaniens patrouillent à la frontière avec le Mali, en novembre 2018.

VIDEO. La Mauritanie en pointe de la lutte anti-jihadiste

Sébastien Chadaud-Pétronin lors d\'une conférence de presse à Nouakchott en Mauritanie, le 24 novembre 2018.

"Ça suffit, ma mère est en train de mourir et nous l’abandonnons" : le cri de colère du fils de Sophie Pétronin, otage au Mali

Un hélicoptère de l\'armée française au Mali, le 1er novembre 2017.

Mali : un raid de l'armée française met "une trentaine de terroristes hors de combat"

Par amour pour son mari elle donne 2 millions d'euros pour sauver les enfants de Bamako

Le chanteur malien Salif Keita lors d\'un concert de sensibilisation aux violences contre les albinos, le 17 novembre 2018 à Fana (Mali), où une fillette albinos âgée de 5 ans a récemment été assassinée.

Mali: Salif Keïta rend hommage à une fillette albinos assassinée

Des soldats de la Bundeswehr en mission au sein de la Minusma assurent la sécurité, alors que la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, est en déplacement dans la région avec son homologue française, Florence Parly. A Bamako la veille, elles sont à Gao pour visiter les troupes allemandes et françaises de la Minusma. Les attaques djihadistes, longtemps concentrées dans le nord du pays, se sont étendues à partir de 2015 vers le centre, puis le sud du pays, ainsi qu\'au Niger voisin. La France espère que ses partenaires européens vont continuer à l\'épauler dans son opération antidjihadiste Barkhane lancée au Sahel, en janvier 2013.  

LA PHOTO. Mali: l'Allemagne, l'une des nations phares de la Minusma

Grande première médicale à Bamako : une fillette opérée à cœur ouvert

VIDEO. Grande première médicale à Bamako : une fillette opérée à cœur ouvert

L\'héritière et les enfants de Bamako

VIDEO. L'héritière et les enfants de Bamako

Sophie Pétronin  dirigeait une association d\'aide aux orphelins lorsqu\'elle a été kidnappée à Gao (Mali), le 24 décembre 2016.

Paris très inquiet de l'état de santé de Sophie Pétronin, retenue en otage au Mali

Fanta, la première petite fille opérée du cœur au Mali 

VIDEO. Fanta, la première petite fille opérée du cœur au Mali

Des milliers d\'armes déposées par les mouvements touareg dans le nord du Mali et détruites le 2 mars 2006. Depuis, les stocks ont été reconstitués grace aux armes illicites récupérées en Libye après la mort du colonel Kadhafi.

Afrique de l’Ouest: 500 millions d’armes circulent en toute illégalité

«Ça sent la fin, ça sent le sapin.» Sébastien Chadaud-Pétronin est de plus en plus préoccupé par l’état de santé de sa mère. Dans ce message «sorti hier (dimanche)» et qu’il a regardé dans la soirée en compagnie de son père, Jean-Pierre Pétronin, 65 ans, l’otage française n’apparaît pas. «C’est uniquement un message des gens qui la détiennent, on la voit en photo, elle est sur fond d’écran, et elle est alitée, a précisé son fils. Ce qui est dit est extrêmement préoccupant.» Les dernières images de Sophie Pétronin remontent à une vidéo de 7 minutes reçue à la mi juin. Alors que celle-ci souffre de paludisme et d’un cancer, elle y apparaissait très fatiguée et le visage émacié, et en appelait au chef de l’Etat. L\'enlèvement avait été revendiqué par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, une alliance formée, au début de 2017, par plusieurs mouvements islamistes armés du Mali, dont Ansar Dine, Al-Mourabitoune et l’Emirat du Sahara, une émanation d’Al-Qaida au Maghreb islamique.

LA PHOTO. L'appel désespéré du fils de Sophie Pétronin, otage française au Mali

Sébastien Chadaud-Pétronin, fils de Sophie Pétronin, à Bordeaux (Gironde) le 29 août 2018, devant une photo de sa mère, otage au Mali.

"Ça sent la fin, ça sent le sapin", déclare le fils de l'otage au Mali Sophie Pétronin

Une donatrice qui change le destin des enfants du Mali

VIDEO. Une donatrice qui change le destin des enfants cardiaques du Mali

Une salle de classe dans l\'école construite par l\'Unicef à Mopti, dans le centre du Mali, en mars 2018 (photo d\'illustration).

Des islamistes interdisent l’école à plus de 2000 enfants au Mali

Laurence lacour

La femme du jour. Laurence Lacour, amie de Ghislaine Dupont tuée au Mali il y a cinq ans

Les portraits de Claude Verlon et Ghislaine Dupont, à Paris le 3 novembre 2013.

Meurtre de Ghislaine Dupont et Claude Verlon : cinq ans après, "Plus on avance, plus il y a d'hypothèses"

Une marche blanche avec les portraits de Ghislaine Dupont et Claude Verlon organisée par des journalistes maliens le 4 novembre 2013 à Bamako. 

"L’affaire avance très lentement" : l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon au Mali en 2013 reste un mystère

Partis du port de Bamako, ces Maliens ont parcouru souvent plus de 100 km pour rejoindre ce site d\'extraction, quelles que soient les conditions climatiques. Là, ils plongent jusqu’à trois mètres de profondeur avec un seau pour récupérer le sable niché au fond du lit des affluents du fleuve Niger. Ils doivent ensuite charger le sable sur des bateaux pouvant transporter jusqu\'à dix tonnes de sable. Pour trois jours de travail, ils perçoivent de9.000 à 13.000 francs CFA, soit entre 14 et 20 euros. Ce sont des femmes qui assurent le déchargement au port de Bamako, rémunérées 1.000 francs CFA (1,50 euro) par cargaison. Une cargaison de 10 tonnes de sable est vendue environ 50.000 francs CFA, soit 76 euros environ. 

LA PHOTO. Mali: le sable du fleuve Niger convoité pour construire à Bamako

1234567891040

Vous êtes à nouveau en ligne