Mali

Un militaire de l\'opération barkhane, au Mali, le 1er novembre 2017.

Mali : un responsable jihadiste et deux civils tués dans une frappe française

Ras Bath, de son vrai nom Mohamed Youssouf Bathily, prononce un discours à Bamako, le 18 août 2018, devant un millier de manifestants.

Mali: l'homme de radio Ras Bath prêt à en découdre avec IBK

Une chèvre est lavée dans la rivière en prévision du sacrifice de l\'Aïd el-Kébir à Bamako le 20 août 2018. Cette célébration, aussi importante que le Noël chrétien ou Hanoukka pour les juifs, commémore le sacrifice d\'Abraham relaté dans le Coran et dans l\'Ancien Testament. La viande du sacrifice sera partagée entre la famille, les voisins et pour des actions de charité.

LA PHOTO. Le Mali se prépare pour l'Aïd el-Kébir

Dans cette photo remise par le comité \"Libérons Sophie\", la Française Sophie Pétronin, capturée au Malin fin 2016, est en mission humanitaire en Afrique.

La famille de Sophie Pétronin lance un appel à Emmanuel Macron

Dans cette photo remise par le comité \"Libérons Sophie\", la Française Sophie Pétronin, capturée au Malin fin 2016, est en mission humanitaire en Afrique.

"On ne peut pas laisser mourir quelqu'un comme ça" : le neveu d'une otage française détenue au Mali interpelle l'Elysée

L\'humanitaire française Sophie Pétronin, enlevée au Mali en 2016, dans une vidéo diffusée le 13 juin 2018.

Mali : Sophie Pétronin retenue en otage depuis 600 jours

Ibrahim Boubacar Keïta, le 27 juillet 2018, à Bamako (Mali). 

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta officiellement élu président pour un second mandat

Des partisans de Soumaïla Cisse manifestent dans les rues de Bamako le 18 août 2018.

"Il y a eu une mascarade électorale" : au Mali, des opposants manifestent contre les résultats de l'élection présidentielle

Soumaïla Cissé à Bamako au Mali, le 12 août 2018.

Présidentielle au Mali : l'opposant Soumaïla Cissé rejette "catégoriquement" les résultats et se dit vainqueur

Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, lors d\'un meeting à Bamako le 10 août 2018, à deux jours du second tour de l\'élection présidentielle.

Mali : le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta réélu avec 67% des voix, l'opposition veut contester les résultats avec "tous les moyens démocratiques"

Train Dakar-Bamako, le 7 avril 2002 en gare de Thiès. La voie ferrée, qui relie les deux capitales deux fois par semaine, n\'a pas été modernisée depuis sa construction en 1924.  

Moderniser la ligne de train Dakar-Bamako, un projet stratégique pour le Sénégal

Soumaïla Cissé lors d\'un meeting à Mopti (Mali), le 26 juillet 2018.

Election présidentielle au Mali : le candidat de l'opposition rejette à l'avance les résultats et appelle la population à "se lever"

Dans un bureau de vote à Bamako le 12 août 2018

Mali: après la présidentielle

Un bureau de vote à Bamako (Mali), le 12 août 2018.

Présidentielle au Mali : un président de bureau de vote tué par des jihadistes présumés

Des Maliennes votant au premier tour de la présidentielle, le 29 juillet 2018 à Bamako.

Second tour de la présidentielle au Mali : "On voulait un changement"

Un soldat allemand de la MINUSMA, patrouille sur la route de Gao à Gossi au Mali, le 2 août 2018.

Présidentielle au Mali : le "contexte sécuritaire n'est pas très bon pour des élections démocratiques"

Berger peul sur les bords du fleuve Niger

Centre du Mali: pourquoi Peuls et Dogons s’affrontent-ils?

Carte d\'électeur pour la présidentielle du 29 juillet 2018 au Mali, photographiée durant une distribution de ce document le 20 juin 2018 à Bamako, la capitale malienne. 

Présidentielle au Mali : un second tour sous le signe de la suspicion

«Explosions d\'engin improvisé» (IED), «braquages», «attaques armées», «attaques complexes»: depuis 2016, plusieurs dizaines d\'incidents ont été recensés entre l\'ouest de Doro et Gao, d\'après une carte des parachutistes allemands. «Cette portion, c\'est la route de la mort», observe un responsable de l\'ONU, sous couvert d\'anonymat. «Il y a eu beaucoup de hold-up contre les bus ces derniers temps, les bandits dépouillent tous les passagers et leur ordonnent même de leur virer de l\'argent avec leurs téléphones portables!», explique-t-il. En réaction, les transporteurs ont décidé de progresser en convoi sur cette zone de quelque 150 km, comme l\'ont constaté des journalistes de l\'AFP. Mais cela ne règle pas le problème, et c\'est pour cette raison que les casques bleus ont décidé de patrouiller, à la recherche d\'indices indiquant la présence d\'engins explosif improvisés, les IED en jargon militaire. «Nous voulons collecter des données pour notre atlas routier, car nous devons savoir quels sont les endroits vulnérables de la route» pour anticiper les attaques, résume le lieutenant-colonel allemand Mickael Weckbach, la moustache bien arrangée. Le 31 juillet, quatre militaires maliens en mission d\'escorte de matériel électoral dans le centre du pays ont péri dans une embuscade à l\'engin explosif, suivie de tirs des assaillants.

LA PHOTO. Patrouille sur la «route de la mort» au Mali

Bureau de vote à Kidal (nord-est) pour la présidentielle au Mali

Présidentielle au Mali : soupçons et rumeurs de fraude lors du 1er tour

Affiche électorale du président malien sortant, Ibrahim Boubacar Keita, lors d\'une conférence de presse à son QG de campagne à Bamako le 30 juillet 2018. 

Mali : le président Keïta affrontera le chef de l'opposition Cissé au 2e tour

Premier producteur de coton en Afrique, le Mali dame le pion au Burkina Faso

Des soldats de la force Barkhane, à Gao au Mali

L'opération Barkhane : 4 ans de service au Mali

Jour de vote au Mali pour la présidentielle, le 29 juillet 2018. 

"On veut quelqu'un qui pourra gérer notre Mali" : le premier tour de la présidentielle marqué par des incidents

Ibrahim Boubacar Keïta a voté pour l\'élection présidentielle au Mali, dimanche 29 juillet 2018.

Une présidentielle sous-tension au Mali

Iyad Ag Ghali à l\'aéroport de Kidal (Mali) le 7 août 2012

Iyad Ag Ghali, chef djihadiste et ex-bassiste de blues

Iyad Ag Ghali (à droite), alors leader du groupe islamiste Ansar Dine, lors d\'une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, Djibril Bassole, à Kidal (nord du Mali, le 7 août 2012.

Le nom d'Iyad Ag Ghali, chef djihadiste et ancien bassiste de blues, réapparaît

Les symptômes ont été constatés dans plusieurs communes d\'Île-de-France

Élection malienne : 57 personnes qui tenaient des bureaux de vote en Île-de-France ont été victimes d'une intoxication alimentaire

Des jeunes à Bamako, au Mali, avant l\'élection présidentielle du dimanche 29 juillet

Chômage, vie chère : la jeunesse désabusée du Mali, élément-clé de l'élection présidentielle

Des Maliens dans un bureau de vote, lors de l\'élection présidentielle de 2013

"Nous avons un président qui triche" : au Mali, l'opposition redoute la fraude lors de la présidentielle

1234567891035

Vous êtes à nouveau en ligne