2 avril 2012. Les islamistes d’Ansar Dine prennent Tombouctou, au Mali.

Un combattant islamiste sur son pick-up près de Tombouctou, le 24 avril 2012.
Un combattant islamiste sur son pick-up près de Tombouctou, le 24 avril 2012. (AFP / Romaric OLLO HIEN)

Immédiatement après s’être emparés de la ville de Tombouctou, les islamistes imposent leurs règles et leur loi dans cette ville située aux portes du Sahara, à environ 800 km au nord-est de la capitale, Bamako.

A la faveur de l'avancée foudroyante des rebelles touaregs, le groupe armé islamiste Ansar Dine et les combattants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique contrôlent déjà à cette date une grande partie du nord-Mali. C’est désormais la charia qui règle la vie des habitants de cette région.
 
Voilà à quoi ressemblait, à l’époque, le quotidien à Tombouctou …


Depuis l’intervention de l’armée française, le 11 janvier 2013, les combattants islamistes ont été, pour la plupart, repoussés des villes qu’ils occupaient. Le 17 mars 2013, François Hollande déclarait: «Notre intervention a permis d'obtenir en deux mois des résultats importants : l'offensive des groupes terroristes a été arrêtée et les villes reconquises», pendant qu'Hawa Toure, une jeune habitante de Tombouctou témoignait: «Aujourd'hui, nous sommes aussi libres que le vent. Nous remercions tous nos amis dans le monde qui nous ont aidés».


Vous êtes à nouveau en ligne