VIDEO. Madagascar : retour sur un lynchage

Soupçonné de pédophilie, Sébastien Judalet - lynché et brûlé sur une plage de l'île de Nosy Be,  à Madagascar - a été blanchi après enquête.

Le 3 octobre dernier, Sébastien Judalet était lynché et brûlé sur une plage de l'île de Nosy Be à Madagascar par des hommes et de femmes l'accusant de pédophilie. Tué pour rien ? Pendant trois semaines, des enquêteurs français ont passé au crible sa vie, interrogé ses proches et fouillé son domicile, recherché d'éventuels éléments de preuve.

Pour Maître Bertrand Salquain, l'avocat de la famille, ces investigations ont permis d'établir que la victime était "un individu tout à fait dans la norme, tout à fait ordinaire, avec une vie normale, qui n'est ni un un trafiquant d'organe ni un pédophile, et que ces rumeurs ne reposent sur rien de sérieux."

Quelques heures avant son lynchage, des habitants s'étaient rendus dans la chambre d'hôtel de Sébastien pour un interrogatoire au cours duquel ils l'avaient accusé de pédophilie et de la mort de Thieno, un jeune enfant retrouvé mutilé. "Tout ce que tu connais dans cette histoire, tu nous racontes, peut-on notamment entendre dans un enregistrement de ce face-à-face. Sinon, on te laisse devant tout le monde, tu vas te faire tuer."

Les enquêteurs se rendront prochainement à Madagascar pour poursuivre leur travail.

Vous êtes à nouveau en ligne