Libye : les sites archéologiques de l'époque romaine menacés

FRANCE 2

Des vestiges de l'époque romaine classés au patrimoine mondial de l'UNESCO ont souffert de la guerre en Libye, et restent menacés par le manque de moyens pour les entretenir.

La guerre en Lybie a fait des victimes, mais aussi des dégâts sur des sites archéologiques datant de l'époque romaine, des théâtres antiques, classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, transformés pour certains d'entre eux en champs de bataille. "En 2017, des miliciens se sont retranchés dans ce théâtre. Les affrontements ont été très violents avec l'armée. Moi je ne suis que le gardien, j'ai dû m'enfuir, car je n'avais pas les moyens de lutter", témoigne Mokhtar Salah Maloul, chef de la sécurité du site de Sabratha.

La menace Daech plane toujours

Située à 70 kilomètres de Tripoli, la ville de Sabratha était une place forte des islamistes, et porte encore les stigmates des affrontements de 2017. "Le théâtre de Sabratha a reçu quelques balles dont on voit les traces (...) Sabratha a vécu toute l'histoire de la Libye", raconte Mohammed Fakroun du département des antiquités. La menace plane toujours à cause de Daech, mais aussi à cause du manque de moyens afin d'entretenir ce joyau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne