Libye : les rebelles ont atteint Tripoli et frappent

France 3

Le maréchal Haftar accentue son offensive en Libye. Il a lancé l'assaut vers Tripoli dans l'espoir de prendre le pouvoir, faisant des dizaines de morts et de déplacés. Le pays renoue avec la guerre civile.

Des avions de chasse volent dans le ciel bleu de Tripoli (Libye) lundi 8 avril. Ils ciblent l'aéroport situé dans le sud de la capitale. Le pays, déjà plongé dans le chaos depuis la chute de Kadhafi en 2011, vit un nouvel épisode du bras de fer entre deux clans rivaux. Depuis cinq jours, les forces rebelles du maréchal Haftar, maître de l'est du pays, diffusent largement des images de colonnes de véhicules militaires qui se dirigent en conquérants vers l'ouest. L'assaut intervient alors que la Libye est coupée en deux depuis huit ans.

Contre-offensive

À l'ouest de la Libye, dans la région de Tripoli, le gouvernement d'union nationale est l’interlocuteur officiel des Nations unies. À l'est du pays, Tobrouk, le QG du maréchal Haftar, qui contrôle la majorité du territoire et des puits de pétrole. Il est soutenu par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Le militaire rebelle, ancien allié du colonel Kadhafi, est arrivé dimanche dans les faubourgs de Tripoli. Le gouvernement tente de stopper cette offensive avec des raids aériens. Les violents combats ont déjà fait au moins 35 morts et des milliers de déplacés. Par précaution, les Américains ont évacué leurs ressortissants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne