Libye : le 13 mars, les Tripolitains ont revêtu leurs plus beaux habits

Comme chaque année, l'association Mayad pour la culture et les arts a organisé dans la capitale Tripoli, le 5e festival du costume traditionnel libyen.

Les photos de Mahmud Turkia sont datées de 2018 et 2019.

17
Les costumes traditionnels dans leur grande majorité se ressemblent ; leur principale différence réside surtout dans la manière dont ils sont portés d’une ville à l’autre. MAHMUD TURKIA / AFP
27
Cette manifestation a pour but de faire revivre le patrimoine culturel du pays et de le transmettre aux nouvelles générations. MAHMUD TURKIA / AFP
37
Les hommes qui se veulent élégants et respectés portent un «jard», grand drap de laine blanc ou marron d'environ six mètres sur deux, croisé sur la poitrine. Son prix peut s'élever jusqu'à 1200 euros. Né il y a 25 siècles, il peut être porté pendant les fêtes religieuses, les mariages ou les grands événements nationaux. MAHMUD TURKIA / AFP
47
Le "zaboune" est un autre costume traditionnel. Il est composé d'une veste, d'un gilet, d'un pantalon de couleurs variées et d'une chemise toujours blanche. MAHMUD TURKIA / AFP
57
La tenue des femmes, composée de cinq pièces, s'appelle le "grand costume". En soie, de couleur or ou tissé de fils d’argent, il peut aussi être brodé de perles. MAHMUD TURKIA / AFP
67
Le "petit costume" de qualité inférieure est, lui, composé de multiples tissus de couleurs vives et paré de nombreux bijoux. MAHMUD TURKIA / AFP
77
Les femmes peuvent aussi être revêtues d'une «farashia», une étoffe qui ne laisse apparaître qu'un œil.   MAHMUD TURKIA / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne