Financement libyen : "Je vais demander au procureur de la République de Paris d'auditionner Ziad Takieddine", annonce l'avocat de Nicolas Sarkozy

Thierry Herzog, l\'avocat de Nicolas Sarkozy (le 13 novembre 2014 à Paris).
Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy (le 13 novembre 2014 à Paris). (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Un nouveau témoignage pourrait dédouaner l'ancien président de la République.

"Je vais demander au procureur de la République de Paris d'auditionner Ziad Takieddine", a dit lundi 15 juillet sur franceinfo Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, au lendemain de la publication par le JDD d'un nouveau témoignage dans l'affaire du présumé financement libyen de la campagne présidentielle de l'ancien président en 2007, qui pourrait dédouaner Nicolas Sarkozy.

Thierry Hertzog annonce sur franceinfo qu'il va demander l'audition de Ziad Takieddine.
--'--
--'--

Ce témoignage a le mérite de dire que tout ce qu'a pu écrire et affirmer sans la moindre preuve Ziad Takieddine depuis six ans est totalement infondé.Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozyà franceinfo

"Je vais demander au procureur de la République de Paris, ainsi qu'au parquet national financier, de le faire entendre, ainsi qu'un deuxième témoin cité dans l'enquête", annonce l'avocat de Nicolas Sarkozy.

"Enfin la vérité !", a tweeté l'ancien président de la République dimanche, après publication de l'article du JDD.

"Nicolas Sarkozy a réagi dimanche comme quelqu'un qui attend depuis des années que les éléments soient fournis à la justice, que les investigations soient faites, et que l'on puisse établir qu'il n'a rien à voir dans ces faits", a indiqué son avocat. "On a effectivement le sentiment qu'il s'agit d'une machination et d'une entreprise qui a permis de faire battre Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2012", a ajouté Thierry Herzog.

Vous êtes à nouveau en ligne