Libye

Alpha Kaba, aujourd\'hui réfugié à Bordeaux (Gironde), a vécu la dangereuse traversée de la mer Méditerranée à bord d\'une embarcation de fortune. Ce Guinéen est parvenu à rejoindre l\'Europe après deux ans d\'enfer en Libye.

"J'ai été esclave en Libye", le témoignage d'un réfugié guinéen

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte (à gauche) et le président russe Vladimir Poutine (à droite) passent en revue un régiment militaire à leur arrivée au Palazzo Chigi, à Rome, le 4 juillet 2019.

Libye : Poutine met en garde contre l’infiltration de jihadistes en provenance de Syrie

Des migrants à l\'extérieur du centre de détention de Tajoura, dans la banlieue de Tripoli, le 3 juillet 2019.

Migrants : "Rien n’a changé en Libye", d'après Médecins sans frontières

Un bombardement aérien a fait 44 morts et plus de 130 blessés mardi 2 juillet dans un centre de détention de migrants situé dans les faubourgs de Tripoli, la capitale libyenne.

Ce que l'on sait du bombardement d'un centre de migrants en Libye

Le centre de détention de Tajoura (Libye), visé par une frappe aérienne, le 3 juillet 2019.

Libye : les Etats-Unis bloquent une résolution pour condamner le carnage dans un centre pour migrants

Les secours s\'activent dans les décombres du centre de migrants détruit par une frappe aérienne, le 3 juillet 2019 à Tajoura (Libye).

Libye : un camp de migrants bombardé

Les secours s\'activent dans les décombres du centre de migrants détruit par une frappe aérienne, le 3 juillet 2019 à Tajoura (Libye).

Tripoli : un bombardement fait 44 morts dans un camp de migrants

Les secours s\'activent dans les décombres du centre de migrants détruit par une frappe aérienne, le 3 juillet 2019 à Tajoura (Libye).

Libye : près de 40 morts après une frappe aérienne contre un centre de migrants

Le bateau humanitaire \"Sea-Watch\" près des côtes maltaises, le 22 décembre 2018.

Italie : le bateau humanitaire "Sea-Watch" va forcer l'entrée du port de Lampedusa

Le colonel Mohamad Gnounou (à G) et le maire de Gharyan, Youssef al-Bdiri (2e à G), porte-parole du gouvernement d\'Accord national (GNA), donnent une conférence de presse le 29 juin 2019, après la reprise de la ville par les forces fidèles au gouvernement de Fayez al-Sarraj basé à Tripoli.

Libye : la drôle de guerre entre le Maréchal Haftar et le président turc Erdogan

Opération de sauvetage de migrants menée le 23 juin 2018 entre la Tunisie et l\'île italienne de Lampedusa par le navire \"Aquarius\", à l\'initiative des ONG SOS-Méditerranée et Médecins sans rontières (MSF).

Migrants : le Sea-Watch accoste à Lampedusa

Des techniciens de la Compagnie nationale d\'électricité réparent les lignes à haute tension endommagées par les combats au sud de Tripoli, le 23 mai 2019.

Libye : la pénurie d'électricité s'amplifie sur fond de canicule et de combats

Opération de sauvetage de migrants menée le 23 juin 2018 entre la Tunisie et l\'île italienne de Lampedusa par le navire \"Aquarius\", à l\'initiative des ONG SOS-Méditerranée et Médecins sans rontières (MSF).

Lampedusa : bras de fer entre l'Italie et un navire humanitaire

42 migrants sont bloqués à bord du Sea-Watch depuis deux semaines.

Migrants : "L'humanité est en train de quitter l'Union européenne", s'alarme France terre d'asile

Des combattants fidèles au Gouvernement d’accord national (GNA) de Fayez al-Sarraj, reconnu internationalement, se reposent entre deux affrontements avec les forces fidèles à l\'homme fort de l\'Est, Khalifa Haftar, le 19 juin 2019 dans la région d\'al-Sawani, au sud de Tripoli.

Libye : Khalifa Haftar décidé à poursuivre son offensive sur Tripoli

Un migrant se repose (le 16 juin 2015) après avoir été secouru en Méditerranée au large des côtes du sud de la Tunisie.

Les pêcheurs tunisiens, bien seuls pour secourir les migrants en perdition

Un centre d\'hébergement pour migrants à Médenine, en Tunisie, le 28 août 2018.

"Les foyers sont complets" : la Tunisie refuse d'accueillir plusieurs dizaines de migrants bloqués au large de ses côtes

Le siège de la Cour pénale internationale à La Haye (Pays-Bas), le 1er juillet 2002.

Des avocats veulent poursuivre l'Union européenne pour crimes contre l'humanité après la mort de milliers de migrants en Méditerranée

Des combattants des forces loyalistes du GNA se déployent dans un quartier de Tripoli le 21 mai 2019.

Libye : l’angoisse des élèves devant leurs écoles fermées par les combats

Le maréchal Khalifa Haftar (D) reçoit le secrétaire général de l\'ONU (centre) et son émissaire pour la Libye, Ghassan Salamé (G), le 5 avril 2019, dans son bureau de la base de l\'armée de Rajma, à 25 kilomètres de Benghazi.

Libye : Khalifa Haftar tire à boulets rouges contre l’émissaire de l’ONU, Ghassan Salamé

Les combattants d\'un groupe armé de la ville de Misrata (Est), fidèle au gouvernement d\'Accord national de Fayez al-Sarraj basé à Tripoli, préparent leurs armes pour se rendre au front, le 8 avril 2019, contre l\'Armée nationale libyenne dirigée par l\'homme fort de l\'Est, Khalifa Haftar.

Libye : le Secrétaire général de l’ONU met en garde contre la prolifération des armes malgré l’embargo

La Tunisie, terre de refuge

Tunisie: le refuge des blessés de guerre libyens

Le président français Emmanuel Macron (à droite) accueille le chef du gouvernement libyen reconnu par l\'ONU, Fayez al-Sarraj (à gauche), au Palais de l\'Elysée à Paris, le 8 mai 2019.

Libye : Emmanuel Macron appelle Khalifa Haftar et Fayez al-Sarraj à un cessez-le-feu sans conditions

Les Libyens appellent à la fin des combats lors d\'une manifestation contre Khalifa Haftar sur la Place des Martyrs, dans la capitale Tripoli, le 3 mai 2019.

Libye : pendant le ramadan, les combats continuent

Les combattants fidèles au gouvernement reconnu par la communauté internationale, le 23 avril 2019, au sud de Tripoli.

"Si on attaque, on pourrait aller jusqu'à Benghazi" : après le recul du maréchal Haftar, la bataille de Tripoli prend une issue très incertaine

Des manifestants libyens opposés au maréchal Haftar, le 3 mai 2019 place des Martyrs (Tripoli).

"Ici c'est la Libye, pas la France" : à Tripoli, des manifestants dénoncent une "ingérence" de Paris, accusé de soutenir le maréchal Haftar

Des manifestants Lybiens brûlent une affiche d\'Emmanuel Macron lors d\'un rassemblement contre le maréchal Khalifa Haftar, à Tripoli.

Libye : le soutien de la France "empêche la condamnation du maréchal Haftar"

Des combattants fidèles au Gouvernement d\'accord national (GNA), reconnu internationalement, jouent au jeu vidéo en ligne \"Les champs de bataille de PlayerUnknown\" pendant une pause, dans une base militaire à Tajoura, au sud de Tripoli, le 1er mai 2019.

Libye : le conflit entre Khalifa Haftar et Fayez el-Sarraj dans une "impasse durable et destructrice"

Des députés libyens opposés à l\'offensive du général Haftar tiennent leur première réunion à Tripoli, le 2 mai 2019.

"C'est quelqu'un qui n'a aucune limite" : des députés libyens redoutent l'offensive du général Haftar sur Tripoli

En Libye, les combats ont repris autour de TRipoli

Libye: guerre et paix

1234567891021

Vous êtes à nouveau en ligne