Libye : Nicolas Sarkozy appelle au "pardon", à la "réconciliation" et à "l'unité"

Benoît Zagdoun

Le chef de l'Etat estime que la Libye retrouve "sa liberté et un espoir démocratique", après la mort jeudi 20 octobre de Mouammar Kadhafi dans sa ville natale de Syrte. Nicolas Sarkozy était interrogé par la presse à l'issue d'un discours qu'il a prononcé en tant que président du G20 sur le développement, vendredi 21 octobre 2011 à Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne