Liberia : Monrovia veut s’équiper de milliers de toilettes publiques

Installation d\'une conduite d\'eau potable dans un quartier de Monrovia au Liberia, le 12 octobre 2017.
Installation d'une conduite d'eau potable dans un quartier de Monrovia au Liberia, le 12 octobre 2017. (ISSOUF SANOGO / AFP)

Est-ce le premier signe d’un effet George Weah, le nouveau président du pays ? En tout cas, la capitale du Liberia se lance dans un vaste plan d’embellissement et de reconquête de l’hygiène publique. Ainsi, des milliers de toilettes vont être construites, les rues lavées, pour rendre la ville plus saine.

Sous le contrôle du maire de Monrovia Jefferson Koijee, le directeur pour l’embellissement de la ville, Edwin Tisdell, s’est adressé à la presse.
L’objectif est de faire de Monrovia, l’une des villes les plus propres en Afrique et même dans le monde. Première décision, construire plusieurs milliers de toilettes publiques. Mais le responsable ne détaille pas le plan, ni sur le budget, ni sur les délais. D’autant que la ville n’est que partiellement alimentée en eau courante et ne possède pas de réseau d’égouts fonctionnel.

Laver les routes

Le lavage des rues est, à ses yeux, le moyen de rendre la ville propre et verte, pour maintenir des habitants en bonne santé. Si cette pratique est nouvelle à Monrovia, a-t-il précisé, elle est répandue dans d’autres régions du monde pour obtenir un environnement sain.

"Laver les routes permet de se débarrasser des germes. Car nous nous déplaçons en voiture très souvent dans des lieux à l’environnement discutable. Il faut laver les routes pour protéger nos concitoyens, a-t-il déclaré. Les gens ne comprennent pas cela. Ils pensent que l’on gaspille la ressource en eau."

Coup de peinture

Autre objectif : embellir la ville. Les principales artères de Monrovia seront peintes et décorées, ainsi que tous les ponts de la ville, y compris ceux construits par l’Etat. La ville va aussi s’assurer que les particuliers et les immeubles de bureau peindront leurs façades. Un grand coup de balai sera aussi donné sur les garages automobiles de fortune qui seront fermés, et les véhicules en réparation seront retirés des rues.

Sur le plan de l’hygiène, il s’agit de faire cesser les mauvaises habitudes. Notamment en poursuivant les habitants qui jettent leurs déchets dans la rue. 400 conteneurs seront déployés dans des lieux stratégiques de la ville. Laquelle fera aussi la chasse aux fosses septiques défectueuses qui posent de sérieux problèmes de santé publique.

Et tout cela, espère Edwin Tinsdell et son maire, fera de Monrovia une ville attractive pour les investisseurs.

Vous êtes à nouveau en ligne