Les ouvriers du Mondial 2010 en grève illimitée

(Radio France © France Info)

A un an du Coupe du monde de football, les quelque 70.000 ouvriers sud-africains qui travaillent à la construction des infrastructures se mettent en grève illimitée à partir d'aujourd'hui, pour réclamer de meilleurs salaires...

Freiner, voire interrompre les travaux dans les stades censés accueillir la Coupe du Monde en Afrique du Sud l'an prochain est certainement un excellent moyen médiatique - et planétaire - de se faire entendre, à l'image de l'événement lui-même.

Il faut dire que les ouvriers, à qui la justice vient d'autoriser une grève illimitée, sont sous pression. Il leur faut construire ou rénover rapidement dix stades, mais également le train rapide de Johannesburg (3 milliards d'euros environ) ou encore l'aéroport international King Shaka, près de Durban.

Autant de travaux qui vont s'interrompre aujourd'hui, selon la grève en vigueur...

Les 70.000 ouvriers concernés réclament une hausse de salaire de 13%, et ils n'entendent pas transiger :
_ "Les employeurs ne peuvent attendre aucune mansuétude de notre part", a
affirmé Bhekani Ngcobo, le négociateur du NUM dans ce conflit, ou Syndicat des mineurs.

Matteu Maestracci avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne