Les moines de Tibhirine, un meurtre bientôt élucidé ?

France 3

Vingt ans après, l'enquête sur leur mort est relancée, grâce à des prélèvements qui devraient permettre d'en savoir plus sur les circonstances de l'assassinat des religieux.

Après dix-huit mois d'attente, l'Algérie vient de remettre à la France les prélèvements effectués en octobre 2014 sur les têtes des moines de Tibhirine. Des éléments qui pourraient relancer l'enquête sur l'assassinat des religieux il y a vingt ans.
L'analyse des prélèvements doit permettre de répondre à au moins trois questions : s'agit-il bien des têtes des moines ? Comment sont-ils décédés ? À quelle date ont-ils été tués ?

Quelques semaines auparavant

D'après l'avocat des parties civiles, "les experts ont eu le sentiment que la date de la mort serait en réalité bien antérieure à celle qui a été affirmée par les autorités algériennes". Il ne s'agirait donc pas du 21 mai 1996 mais de quelques semaines auparavant. Officiellement, ce sont des islamistes opposés au pouvoir algérien qui auraient enlevé et exécuté les moines. Mais des témoins remettent en cause cette thèse, et parlent d’une bavure de l'armée algérienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne