Le président algérien Bouteflika hospitalisé à Paris après un AVC

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, lors de la visite de l\'émir du Koweït à Alger (Algérie), le 14 janvier 2013.
Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, lors de la visite de l'émir du Koweït à Alger (Algérie), le 14 janvier 2013. (FAROUK BATICHE / AFP)

Abdelaziz Bouteflika a été hospitalisé au Val-de-Grâce pour des examens complémentaires mais ses jours ne seraient pas en danger.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a été victime d'un léger accident vasculaire cérébral samedi 27 avril. Transféré à Paris, il a été hospitalisé dans la soirée à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce pour y subir des examens complémentaires. 

Selon l'agence officielle algérienne, le chef d'Etat, âgé de 76 ans et au pouvoir depuis 1999, a été victime d'un "accident ischémique transitoire sans séquelles" à 12h30, et son médecin lui a prescrit du repos. 

Son état de santé ne serait pas préoccupant

L'état de santé d'Abdelaziz Bouteflika "évolue bien" et le président n'a subi "aucune lésion irréversible", a affirmé dimanche le professeur Rachid Bougherbal.

Abdelaziz Bouteflika, réélu à deux reprises, ne devrait pas briguer un quatrième mandat lors de l'élection présidentielle prévue l'an prochain. Selon des rapports diplomatiques américains parvenus aux médias, il a souffert d'un cancer qui est en phase de rémission. La question de sa succession reste posée en Algérie, où aucune personnalité n'a pour l'instant émergé.