Le légionnaire forcené arrêté au Tchad

(Radio France ©REUTERS)

Ce soldat français, qui avait tué quatre personnes mardi à Abéché avant de prendre la fuite, a été interpellé par les gendarmes tchadiens.

La folle cavale du légionnaire français semble avoir pris fin, après deux jours.

Mardi (voir notre article), un homme appartenant au 2e régiment étranger d'infanterie de Nîmes et stationné au Camp des étoiles, proche de l'aéroport d'Abéché dans l'est du pays, a tué deux de ses camarades.
_ Il s'agit d'un sergent de 30 ans, Français d'origine guinéenne, et d'un légionnaire de 1ère classe d'origine roumaine.

Vraisemblablement pris d'un coup de folie, il a dans son geste utilisé son arme de service. Puis il a abattu un soldat togolais, et un paysan à qui il a volé le cheval au cours de sa fuite.
_ D'intenses recherches avaient alors été menées par les forces armées françaises et les autorités tchadiennes. L'homme, âgé de 27 ans, serait d'origine sud-américaine.

Et aujourd'hui donc, le forcené a été appréhendé par la gendarmerie tchadienne à 10 km d'Abéché "alors qu'il tentait de se ravitailler à un puits" selon une source locale.

Matteu Maestracci avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne