La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie bientôt libérée

La cathédrale Saint-Mathieu, près de Khartoum (Soudan), le 15 mai 2014.
La cathédrale Saint-Mathieu, près de Khartoum (Soudan), le 15 mai 2014. (ASHRAF SHAZLY / AFP)

Meriam Yahia Ibrahim Ishag avait été condamnée à mort le 15 mai pour s'être convertie au christianisme.

Meriam Yahia Ibrahim Ishag va bientôt recouvrer la liberté. Cette Soudanaise chrétienne de 27 ans avait été condamnée à mort le 15 mai pour apostasie alors qu'elle était enceinte de huit mois. Emprisonnée avec son fils de 20 mois, elle a accouché mardi en détention. Vendredi, son mari avait pu lui rendre visite.

Née d'un père musulman, Meriam Yahia Ibrahim Ishag s'était convertie au christianisme. Un acte passible de la peine de mort selon la charia, en vigueur au Soudan depuis 1983. Le sort de cette jeune femme avait provoqué un tollé à travers le monde.

"La femme sera libérée dans les prochains jours selon les procédures légales prises par le pouvoir judiciaire et le ministère de la Justice", a déclaré Abdallah Al-Azraq, un responsable au ministère soudanais, joint au téléphone à Londres par l'AFP. 

Vous êtes à nouveau en ligne