La rescapée du crash de la Yemenia est arrivée en France

(Radio France © France Info)

Bahia Bakari, l'adolescente française rescapée du crash de l'Airbus 310 de la compagnie Yemenia au large des Comores, est arrivée ce matin à l'aéroport du Bourget. Elle avait pris place à bord d'un Falcon médicalisé en compagnie du secrétaire d'Etat à la coopération, Alain Joyandet. Le père de l'adolescente l'attendait à la descente de l'avion.

C'est vers 8h ce matin que le Falcon médicalisé qui transportait Bahia Bakari s'est posé à l'aéroport du Bourget. La jeune fille, qui va sur ses 13 ans, était attendue au pied de l'avion par son père, Kassim Bakari, et d'autres membres de sa famille. “J'ai parlé avec elle, elle va bien”, a-t-il raconté, très ému. Il s'est dit partagé “entre le soulagement et le chagrin” : “Je vois ma fille, je suis heureux mais il y a aussi sa mère”, qui est portée disparue dans le crash.

Très fatiguée, Bahia a été transportée par le Samu dans un établissement des hôpitaux de Paris.“ Elle a vraiment besoin de quelques jours de repos. On la laisse avec sa famille se reconstruire. Elle a appris hier qu'elle avait perdu sa mère”", a déclaré le secrétaire d'Etat à la coopération et à la francophonie, Alain Joyandet, qui a fait le voyage avec elle depuis les Comores.

Il est revenu sur ce qu'a vécu la jeune fille, probablement l'unique survivante des 153 personnes qui étaient à bord de l'avion qui s'est abîmé en mer. “Des consignes ont été données”, lui a raconté Bahia, “elle a senti comme de l'électricité puis un grand bruit et elle s'est retrouvée à l'eau”. Ensuite, “elle est restée presque 10h sur un petit morceau de débris dans une mer déchaînée, ensuite elle a été récupérée avec beaucoup de difficultés, emmaillotée dans un linge mouillé dans un bateau en attendant de pouvoir accoster. Et puis c'est à 19h qu'elle a reçu les premiers soins”.

Bahia Bakari souffre d'hypothermie, de contusions et d'une fracture de la clavicule.

Vous êtes à nouveau en ligne