La Guinée enterre Conté, la junte lui rend hommage

(Radio France © France Info)

Plus de 30.000 personnes ont assisté aux funérailles du président, décédé lundi à 74 ans. Les putschistes ont déclaré qu'ils souhaitaient "continuer son oeuvre".

La junte militaire qui a pris - de force - le pouvoir en Guinée continue de "s'installer" à la tête du pays.
_ Au lendemain de l'allégeance reçue de la part de l'ex-gouvernement et du Premier ministre, les putschistes ont participé à Conakry aux obsèques de Lansana Conté, décédé lundi à 74 ans après 24 ans d'un "règne" très contesté.

Dans le plus grand stade de la capitale, le cercueil du président a fait le tour du terrain, très applaudi par 30.000 personnes environ.
_ Un peu plus tôt dans la journée, une cérémonie avait eu lieu au
Palais du peuple en présence de plusieurs milliers de personnes en
majorité vêtues de blanc en signe de deuil.

"Continuer son œuvre"

Parmi les participants, des dignitaires ou militaires, mais également des opposants politiques ou leaders syndicaux, et enfin des chefs d'Etat africains, comme Laurent Gbagbo (Côte d'Ivoire), Joao Bernardo Vieira (Guinée-Bissau), ou Ellen Johnson Sirleaf (Liberia).

Absent de cette cérémonie, en revanche, le chef de la junte et président autoproclamé, le capitaine Moussa Dadis Camara.
_ Son second, le général Mamadou Ba Toto Camar, a souhaité avoir "le courage de continuer son œuvre de tolérance et de paix".

La junte qui par ailleurs a annoncé l'organisation de "réunions d'information" samedi à Conakry, destinées à rassurer à la fois la société civile mais aussi la communauté internationale.

Matteu Maestracci avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne