La France va envoyer des troupes supplémentaires en Centrafrique

Des soldats français à un point de contrôle près de l\'aéroport de Bangui, en Centrafrique, le 10 octobre 2013. 
Des soldats français à un point de contrôle près de l'aéroport de Bangui, en Centrafrique, le 10 octobre 2013.  (ISSOUF SANOGO / AFP)

Laurent Fabius l'a annoncé dimanche. Actuellement, 410 soldats français sont positionnés dans ce pays en proie au chaos. 

"Il s'agit de reconstruire un pays." Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé, dimanche 13 octobre, l'envoi de troupes supplémentaires en Centrafrique "d'ici à la fin de l'année", au terme d'une visite de quelques heures à Bangui. "Actuellement, nous avons 410 hommes. Au fur et à mesure des résolutions de l'ONU, nous allons donner un coup de pouce, surtout dans le domaine logistique, et nous allons augmenter [la présence francaise]", a-t-il détaillé 

Depuis que les rebelles de la Séléka ont chassé du pouvoir le président François Bozizé, dernier acte d'une histoire politique récente marquée par une série de coups d'Etat, la République centrafricaine s'enfonce chaque jour un peu plus dans la crise.

"S'il y avait par malheur une augmentation des exactions, évidemment la réaction serait beaucoup plus forte et rapide", a prévenu Laurent Fabius. Les élections devront se tenir d'ici au début 2015 et les résultats devront être acceptés par les autorité de transition, a par ailleurs estimé le chef de la diplomatie française.